•  

     

     

    J'ai appris que la vie est comme un rouleur de papier de toilette: plus on approche de la fin plus ça va

    vite .

    Qu'on doit se réjouir que Dieu ne nous donne pas tout ce qu'on lui demande .

    Que l'argent n'achète pas la dignité que se sont

    les petites choses qui signifient le plus .

    Que sous la carapace de chaque personne se trouve

    quelqu'un qui a besoin d'être apprécié et aimé.

    Que le Seigneur n'a pas tout fait en un seul jour .

    Comment le pourrais - je ?

    Que d'ignorer les faits ne change pas les faits.

    Que d'en vouloir à quelqu'un lui permet seulement de continuer à te faire mal .

    Que c'est l'amour et non le temps qui guérit tout .

    Que pour croitre je dois m'entourer de gens plus brillant que moi .

    Que chaque personne que je rencontre mérite d'être accueillie par un sourire .

    Que rien n'est plus doux que le souffle de mon bébé dans mon cou.

    Que personne n'est pas jusqu'à ce que je tombe en amour avec .Que la vie est difficile mais que la force de Dieu en moi est supérieur .

    Que les opportunités ne se perdent jamais :quelqu'un saisira celle que je manque .

    Que si tu t'abandonnes à l'amertume, le bonheur fuira loin de toi .

    Que j'aurais aimé dire à mon que je l'aimais avant qu'il ne disparaisse .Que mes paroles devraient être douces et tendres , parce que je pourrai avoir à le regretter demain .

    Qu'un sourire est une façon économique d'améliorer mon apparence .

    Que je ne peux pas chosir comment je me sens , mais que je peux chosir comment je vais en faire .

    Que lorsque ton nouveau-né tient ton petit doigt dans son petit poing , que es accro pour la vie.

    Que tous veulent être au somment , mais que le bonheur et la croissance personnelle se trouve dans l'escalade .

    Qu'il est préférable de ne donner des conseils que si on les demande ou quand une vie est en danger.

    Que moins j'ai de temps pour travailler , plus je veux accomplir de choses .

     

     

      

      

     


    1 commentaire
  •  

     

    Si j'avais su que ...

    C'était la dernière fois que je te voyais t'endormir

    Je t'aurai bordé au lit plus soigneusement et j'aurai

    prié Dieu qu'il veille sur ton âme .

    Si j'avais su que ...

    C'était la dernière fois que je te voyai quitté la maison , je t'aurai donné une caresse et un baiser je t'aurai rapellé pour en avoir un de plus .

    Si j'avais que ...

    C'était la dernière fois que j'entendais ta voix j'aurai enregistré sur vidéo chaque action et chaque mot

    afin de les récouter jour après jour .

    Si j'avais su que ...

    C'était la dernière fois j'aurai pris une minute de plus

    afin de m'arrêter et te dire " je t'aime "

    au lieu de présumer que tu le savais .

    Puisqu'il y a toujours demain pour corriger un oubli

    nous avons encore une deuxième chance de nous améliorer il y aura toujours un autre jour pour dire

    je t'aime et demander puis - je te rendre service ?

    Mais juste au cas ou je ferai erreur et que demain n'arrive pas j'aimerai te dire à quel point je t'aime .

    J'espère que tu ne l'oublieras jamais que demain n'est promis à personne ni jeune , ni vieux , aujourd'hui c'est peut être la dernière chance que tu as pour serrer fort dans tes bras les êtres qui te sont chers.

    Alors n'attends pas à demain, fais le aujourd'hui , comme ça si demain ne vient jamais , tu ne le regrettras pas .

    Tenez bien fort dans vos bras ceux et celles que vous chérissez et chuchotez leur à l'oreille que vous les aimez et qu'ils seront toujours important pour vous .

    Ne soyez jamais trop occuper pour ne pas offrir des sourires des câlins des attentions .

    Et tout ce qui réchauffe le coeur des personnes qui sont importantes pour vous .

    Prennez le temps de dire : je m'excuse , pardonne - moi , merci , je t'aime de cette façon , si demain ne vient jamais vous n'aurez aucun regret à propos d'aujourd'hui.

     

      

       

     

     

      

     

     


    1 commentaire
  •  

     

     

    Un scorpion cherchait à franchir une rivière. Soudain , il aperçoit un crocodile en train de nager non loin de la berge.Il l'appelle et lui demande s'il peut le prendre sur son dos pour le faire traverser.

    Oh non , rétorque le crocodile . Je te connais . Quand nous seront au milieu de la rivière , tu me piqueras et je mourrai .Pourquoi ferais - je une telle chose ? répond le scorpion . Si je te pique et que tu meurs je me noierai .Le crocodile réflèchit un moment à la réponse du scorpion , puis accepte de le faire traverser. Arrivé au milieu de la rivière , le scorpion le pique . Mortellement atteint , tout juste capable de respirer , le crocodile riposte :

    Pourquoi as tu fais ça ?

    Le scorpion réflèchi quelques instants, puis , juste avant de se noyer , répond :

    Je sais , j'ai pas pu m'empêcher . C'est dans ma nature .

    Je me sens triste ! dit une vague de l'océan en constatant que les autres vagues étaient plus grande qu'elle . Les vagues sont si grandes , si vigoureuses et moi je suis si petite , si chétive .

    Une autre vague lui répondit :

    Ne sois pas triste . Ton chagrin n'existe que parce que tu t'attaches à l'apparent , tu ne conçois pas ta véritable nature . Ne suis - je donc pas une vague ? .

    La vague n'est qu'une manifestation transitoire de ta nature . En vérité tu es l'eau .

    L'eau ?

    Oui . Si tu comprends clairement que ta nature est l'eau , tu n'accorderas plus d'importance à ta forme de vague et ton chemin disparaîtra .

    Dans la bouche du scorpion , celle - ci nous semble limitée , nous ne pouvons échapper à ce que nous sommes , c'est à la fois triste et sage . Dans le regard de la vague , nous prenons conscience du potentiel énorme que nous autorise cette nature apparemment limitée .

    Nous sommes en quelques sorte des prisonniers mais nous n'atteindrons jamais les limites de notre cellule ...

     

     

     

     

     


    1 commentaire